Rechercher
  • Mélissa Roux

Les bienfaits du jeûne intermittent

Le jeûne intermittent


La digestion est ce qui sollicite le plus notre organisme. C’est une zone centrale où l’on assimile les nutriments afin de faire fonctionner l’ensemble du corps. Mais plus on sollicite le système digestif, moins il est efficace et moins bien il élimine.


En laissant un repos digestif de 14h à 16h par jour, le jeûne intermittent est une manière d’économiser de l’énergie sur le plan de la digestion et donner l’occasion à l’organisme de la redistribuer ailleurs pour assurer ses autres fonctions.


Contrairement aux méthodes de détoxication habituelles qui visent à éliminer les toxines par les organes d’élimination, le jeûne fait appel à la capacité naturelle du corps à se nettoyer de lui-même et à s’auto-régénérer.


Notre corps est fait pour s’adapter à ces périodes de jeûne et il en tire de nombreux bénéfices.


Les bienfaits du jeûne intermittent

  • Nettoie en profondeur l'organisme

  • Régénère les cellules

  • Equilibre la flore intestinale

  • Améliore la fonction cognitive

  • Diminue l'inflammation chronique.

  • Réduit le cholestérol, diabète et pathologies cardio-vasculaires...


En pratique


Le jeûne intermittent est facile à pratiquer puisqu’une bonne partie du jeûne se fait pendant la nuit.

Ainsi, en fonction de votre rythme de vie et de ce qui vous paraît le plus accessible, vous pouvez profiter du jeûne naturel de la nuit en allongeant sa durée, en supprimant le souper ou bien le petit déjeuner pour réaliser une fenêtre de repos digestive d’environ 12h à 16h.


Toujours envisagé de façon positive, il est possible de le pratiquer de façon quotidienne ou bien quelques jours dans la semaine sans que cela nécessite beaucoup d’efforts.


Eau et infusions non sucrées sont possibles durant le jeûne. En revanche, le thé et le café sont déconseillés puisqu’ils vont apporter des alcaloïdes que l’organisme va chercher à éliminer.

Enfin, ne cherchez pas à rattraper le repas manquant en mangeant plus ou plus gras ou plus sucré. Prenez un fruit ou des oléagineux avec vous et mangez les en encas si la faim se fait sentir avant l’heure du repas. Le tout étant d’écouter vos besoins et vos envies.`


Quelques précautions


Il est déconseillé aux personnes avec des troubles de l’alimentation, diabétiques, fatiguées, aux femmes enceintes et allaitantes, assurez-vous que votre état de santé ne présente aucune contre-indication à la pratique du jeûne intermittent. Pour cela, faites-vous conseillé.e par un.e professionnel.le avant d’entreprendre quoi que ce soit.

9 vues0 commentaire